Témoignages

Après quelques séances, la maman d’A. 16 ans multidys témoigne.

T. 6 ans avait du mal avec l’écriture et la concentration. Sa maman raconte son expérience après 3 séances d’intégration.

D’autres témoignages écrits sont disponibles sur la page facebook.

A toutes celles et ceux qui ont expérimenté l’intégration des réflexes, pensez à laisser un avis, un commentaire sur facebook ou par mail. Vous apporterez ainsi un éclairage aux parents qui n’ont pas encore la chance de connaître cette méthode.

Autres exemples concrets :

 

photo agrippementUne écriture lente et douloureuse, une tenue de stylo atypique, les doigts crispés peuvent être le signe d’un réflexe d’agrippement encore présent. Vidéo réflexe d’agrippement

DSCN0585Un enfant qui ne s’adosse jamais, ne supporte pas les étiquettes des vêtements, se tortille souvent, peut présenter des réflexes spinaux (réflexes du dos) non intégrés. Tout contact au niveau de la colonne crée un stimulus à l’origine d’une réaction réflexe. Vidéo reflexe spinal

IMG_20160723_151401

Un enfant qui n’aime pas marcher ou s’appuie sur la pointe des pieds peut avoir le réflexe de Babinsky hypo-actif ou hyperactif.

IMG_20160723_150853Le réflexe de Moro (réflexe émotionnel) peut être à l’origine d’une hyper-réactivité émotionnelle, de cauchemars, de stress. Il peut paralyser un enfant qui doit réciter une leçon bien qu’elle soit parfaitement sue.

Pour parer un RTAC (réflexe tonique asymétrique du cou) ou unIMG_20160723_150815 RTSC (réflexe tonique symétrique du cou), l’enfant va s’asseoir en W ou enrouler ses jambes autour des pieds de la chaise. De cette façon, il bloque les mouvements parasites involontaires au niveau de ses jambes. vidéo RTAC

Difficultés d’apprentissages, troubles émotionnels, troubles comportementaux, TDAH, troubles dys…. Les réflexes archaïques non intégrés peuvent être à l’origine d’étiquettes collées sur des enfants qui n’ont pourtant aucune maîtrise sur ces comportements.